Communauté d'écrivains amateurs, échanges autour du livre et de l'art en général - Editions et diffusion
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Jeu 23 Juil - 2:49

Les Z'horrifiques :
En exercice d'observation


Soyez les bienvenus, téméraires lecteurs, au cœur de la forêt maudite, qui se dresse tout près du Manoir des Z’horrifiques. Arbres morts, ronces et racines tordues en constituent l’attrayant paysage. Une petite troupe avance dans le bois… En tête, la sorcière Ganaëlle, suivie de sa filleule Baphomette. Juste derrière, le comte Dracu de Basse-Fosse se hâte, accompagné de Quasimodo Manontroppo, son fidèle domestique. Le comte Dracu a laissé sa longue cape au Manoir. En promenade sylvestre, il porte toujours sa vieille redingote.

Comte Dracu : Dommage que Lémura ne soit pas avec nous. Le visage de l’arbre, là-bas, lui aurait rappelé son ancien petit ami.

Ganaëlle : Cette chère Lémura répète son prochain vaudeville, Sois pas jaloux, Othello. Ma boule de cristal lui a prédit un succès.

Baphomette : J’ai vu ça, un franc succès, même ! Vingt-quatre victimes dans la salle et cinq en coulisses, d’après les dernières estimations.

Quasimodo Manontroppo : Pourquoi Monsieur Stanislas ne nous accompagne-t-il pas ? Il adore s’arrêter à l’orée du bois et regarder couler la rivière bouillonnante.

Ganaëlle : Oh, Stanislas… Toujours plongé dans ses recherches historiques jusqu’au cou.

Comte Dracu : Quel cou ? Stanislas n’a pas de cou, il a juste un linceul.

Ganaëlle : Heureusement pour lui… Le cou, ça ne lui réussit pas. Je te rappelle qu’il est mort étranglé.

Baphomette : Ah bon ? Moi, il m’a raconté qu’il avait été poignardé dans une ruelle de Naples.

Quasimodo Manontroppo : Sauf votre respect, moi, je l’ai entendu dire qu’il s’était noyé dans les douves du château d’Otrante.

Comte Dracu : Stanislas est un mythomane inventeur de bobards, c’est bien pour ça que je l’ai choisi comme historiographe.

Baphomette : Bon, au fait, Ganaëlle, que fait-on ici ?

Ganaëlle : Un exercice d’observation dans le cadre de ton apprentissage, Baphomette ! J’ai choisi un endroit tout confort, admets-le.

Baphomette : Tu veux dire qu’on va observer la nature…

Ganaëlle : Précisément ! Je doute, hélas, que nous ayons de beaux cataclysmes aujourd’hui… On se contentera d’une nature au repos.

Baphomette : Je pourrais peut-être me changer en araignée pour essayer de tisser des toiles dans la forêt ?

Ganaëlle : Excellente idée ! Tu tisses de jolies toiles au Manoir, mais tisser en pleine forêt sauvage est plus difficile…

Baphomette : Ce n’est pas très féminin, mais… je suis prise d’une envie pressante de tisser contre un arbre.

Baphomette se transforme en épeire des roseaux et commence à tisser sa toile entre deux branches. Une véritable artiste !

Comte Dracu : Ganaëlle, as-tu pensé aux provisions de bouche ?

Ganaëlle : Toujours à ton service ! Les sandwiches au putois et les beignets de mandragore sont dans le panier.

Ganaëlle sort le pique-nique, Dracu salive… Baphomette bavarde allégrement avec les autres araignées. Quasimodo Manontroppo cherche des trèfles porte-malheur à quatre fourches. Aucun d’eux ne remarque, dans l’obscurité, deux immenses yeux jaunes, pourvus de pupilles noires, qui les observent intensément. C’est Quasimodo Manontroppo qui, le premier, s’aperçoit que quelque chose ne tourne pas rond…

Quasimodo Manontroppo : Hum… Que Monsieur le Comte fasse semblant de rien… J’ai l’impression qu’on nous regarde…

Dracu et Ganaëlle se retournent brusquement, en voyant les deux yeux géants. Baphomette, toujours sous sa forme d’araignée, abandonne sa toile et se redresse.

Ganaëlle : Nom d’un dragon hépatique ! En voilà de l’indiscrétion, ça vous amuse, de nous espionner ainsi ?!

Comte Dracu : Au cas où vous voudriez ma photo, sorry, je n’ai même pas de reflet.

Quasimodo Manontroppo : Et qui êtes-vous, d’abord ?

Les yeux : Nous sommes les yeux de la forêt. Nous vous regardons, car telle est notre fonction.

Comte Dracu : En voilà une histoire ! Vous êtes payés pour faire du voyeurisme ?

Ganaëlle : Remarque, Dracu, ce sont deux yeux. Ils peuvent difficilement faire de l’équitation.

Les yeux : Nous, gardiens oculaires de la forêt, nous surveillons, afin d’empêcher les pique-niques, cueillettes prohibées, chasses aux champignons sauteurs, baignades dans la rivière bouillonnante…

Baphomette, reprenant sa forme humaine, s’affiche en bikini noir devant les yeux géants.

Baphomette : Et voilà, Messieurs ! Maintenant, au moins, vous avez une bonne raison de me regarder avec insistance.

Les yeux : Mademoiselle, cette tenue est indécente. Rhabillez-vous ! Nous sommes là pour observer, pour scruter, pour traquer le moindre écart… Sans faiblesse et sans indulgence !

Baphomette : Ils ne se sont même pas dilatés… Incorruptibles, ces yeux !

Les yeux : Nous ne cesserons de vous épier pendant votre escapade forestière… C’est là notre rôle, notre raison d’être !

Ganaëlle : Vous rigolez ? Comment voulez-vous nous surveiller efficacement alors que vous avez une poussière dans l’œil gauche ?!

L’œil gauche : Comment ? Moi, j’ai une poussière ?

L’œil droit : C’est exact, mon cher, vous en avez une !

L’œil gauche : Oui ? Et alors ? Qu’est-ce que cela prouve ?

L’œil droit : Une seule chose : vous n’êtes pas soigneux, et vous êtes indigne de faire équipe avec moi.

L’œil gauche : Si je me salis plus que vous, c’est peut-être parce que je travaille davantage, cher confrère à la paupière lourde.

L’œil droit : Je vous méprise, cyclope borgne ! Vous avez le mauvais œil !

Et les deux yeux « se tournent le dos ». Chacun louche de son côté, créant ainsi un strabisme divergent.

Ganaëlle : Voilà ! A présent, qu’ils essaient un peu de surveiller, où même d’être pris au sérieux, dans l’état où ils sont.

Baphomette : Tante Ganaëlle, tu es extraordinaire !

Quasimodo Manontroppo : Le désaccord, c’est une arme terrible. Comme une balle entre les deux yeux !

Comte Dracu : Ganaëlle, comment fais-tu pour semer aussi bien la discorde ?

Ganaëlle : C’est un don de naissance. Un jour, je vous raconterai comment, toute petite, j’ai déclenché la guerre de cent ans.

Baphomette : Aussi mytho que Stanislas…

Le groupe des Z’horrifiques s’éloigne en riant et en parlant très haut. Ils ne voient pas une énorme oreille qui sort du tronc d’un arbre creux et qui les écoute sans broncher. Même au Royaume des Ténèbres, les enquiquineurs se cachent partout.

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krizalyd'



Nombre de messages : 3458
Age : 37
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Jeu 23 Juil - 17:25

J'ai pas le temps de lire maintenant (boulot-boulot...Rolling Eyes ) mais je reviendai dès que possible !

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Jeu 23 Juil - 18:59

Prends ton temps, Kriz'. Very Happy I love you

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krizalyd'



Nombre de messages : 3458
Age : 37
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Mar 17 Nov - 2:34

"Ce n’est pas très féminin, mais… je suis prise d’une envie pressante de tisser contre un arbre."




...oups pardon

c'est décidément bon de revenir te lire !

Je viendrai rattraper gentiment mon retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F-verseau

avatar

Nombre de messages : 2804
Localisation : sur mon nuage
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Mar 17 Nov - 5:56

Je remercie Kriz' qui a eu l'excellente idée de faire remonter ce post car j'avais zappé les z'horrifiques en exercice d'observation.
Encore un agréable moment de lecture, ils nous manquent tes z'horrifiques Colegram !
Oui Kriz' excellent "l'envie de tisser contre un arbre".


Alléchants "Les sandwiches au putois et les beignets de mandragore"

"Je vous méprise, cyclope borgne ! Vous avez le mauvais œil !"
Cette réplique me plaît beaucoup.

Merci Colegram !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Mer 18 Nov - 3:35

Merci, Kriz' et F-Verseau. Je vais faire revenir les Z'horrifiques, z'en faites pas ! Very Happy I love you

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F-verseau

avatar

Nombre de messages : 2804
Localisation : sur mon nuage
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Ven 20 Nov - 5:35

Nous z' attendons avec z' impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   Ven 20 Nov - 17:53

Tu as un très bon accent, F-Verseau. Wink

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Z'Horrifiques : En exercice d'observation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
des mots, des pages :: Entrée libre-
Sauter vers: