Communauté d'écrivains amateurs, échanges autour du livre et de l'art en général - Editions et diffusion
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Z'Horrifiques : Allô, Police !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mar 28 Avr - 1:56

Les Z'Horrifiques :

Allô, police !


Tout paraît calme à Ugly Mansion, le Manoir de ces chers Z’horrifiques. Le comte Dracu de Basse-Fosse s’aiguise les canines avec un vieux sabre rouillé. Ganaëlle prépare une nouvelle potion de sorcière, à base de myxomycètes purulents. Le bon gros fantôme Stanislas est plongé dans les innombrables archives de sa bibliothèque. Et Quasimodo Manontroppo, le fidèle domestique, passe l’expirateur, qui projette dans un long soupir six couches successives de poussière. Quant à Baphomette, elle est en colonie de vacances au fond du Stromboli, avec ses amies Martine-Proserpine et Charlotte-Astaroth. Elle adore ça, elle rentre toujours toute bronzée, après ses séances de crawl libre dans les coulées de lave.

Tout à coup, Dracu de Basse-Fosse et Ganaëlle sursautent. Un cri retentit dans le Manoir, un hurlement monstrueux. Un cri caractéristique, mais qui ne peut s’apparenter à rien de connu, d’imaginable ou d’humain… Et pour cause : c’est celui de Lémura !


Lémura : Aaaaaaaaaagggghhhhhh… Au voleur… Assassin… Pirate… Bandit… Criminel…

Comte Dracu : Qu’est-ce qui se passe encore, ici ?

Ganaëlle : Si j’ai bien entendu, Lémura semble répertorier ses amants.

Comte Dracu : Elle a oublié Landru et Barbe-Bleue.

Lémura : Il s’agit bien de ça !!! On m’a volé le diadème noir que je dois porter pour jouer la magicienne Tétanos dans mon prochain spectacle !

Ganaëlle : Tu ne l’aurais pas simplement égaré ?

Lémura : Mais non ! Il était dans ma commode, je le range toujours dans le tiroir du milieu.

Comte Dracu : Tu auras été distraite, tu l’auras rangé dans le tiroir du haut ou du bas…

Lémura : Impossible, je te dis ! Ces deux tiroirs sont bourrés à craquer. J’y range ce qui reste de mes trois derniers impresarios.

Ganaëlle : Tu es trop sentimentale, Lémura ! A force de garder tous ces trucs inutiles, on perd des choses. Et puis, deux tiroirs entiers pour quelques organes…

Lémura : Pas ma faute, mon avant-dernier chaussait du 47, ça prend de la place, des pieds comme ceux-là.

Comte Dracu : Es-tu vraiment certaine qu’on t’ait volé ? Voyons, à quand remonte ton dernier accès de somnambulisme ?

Lémura : Tu sais bien que pendant mes crises de somnambulisme, je ne suis jamais voleuse, je ne suis que pyromane.

Ganaëlle : Oui, qui sait, Dracu ?! C’est peut-être bien un vol…

Comte Dracu : Après tout, c’est possible ! Je vais téléphoner au commissaire Macchabée.

Le commissaire Macchabée, chef de la police au Royaume des Ténèbres, ne tarde pas à apparaître au Manoir. Il ôte sa tête et la dépose sur un meuble, comme chaque fois qu’il veut réfléchir à tête reposée. Ses agents zombies l’accompagnent ; ils ne disent rien, mais on sent bien qu’ils ne pensent rien non plus.

Le commissaire Macchabée porte un vieux linceul troué, pratique et confortable. Il marche de long en large… Tout en faisant craquer ses fémurs, il arpente le salon, les mains dans les poches… Celui qui a prétendu qu’un linceul n’a pas de poches n’avait plus dû en voir depuis longtemps.


Commissaire Macchabée : Aviez-vous bien fermé toutes les portes et fenêtres ?

Comte Dracu : Vous savez, commissaire, les gens du coin sont essentiellement des fantômes. Alors, pour eux comme pour vous, les portes et les fenêtres…

Commissaire Macchabée : Evidemment ! Et ce diadème, c’est un simple accessoire de théâtre, ou il a une vraie valeur ?

Lémura : Il a une très grande valeur. Il vaut au moins cinq malédictions et neuf fourberies.

Commissaire Macchabée : C’est sérieux ! Certains ont fait trois ans de paradis sans sursis pour moins que ça…

Lémura : Peu m’importe la punition du voleur ! Retrouvez mon diadème, je ne demande rien d’autre.

Le commissaire Macchabée remet sa tête sur ses épaules, c’est plus simple pour discuter. Stanislas descend de la bibliothèque.

Stanislas : C’est quoi, tout ce cirque ?

Ganaëlle : Le diadème de Lémura a été volé. Donc, on a demandé l’aide de la police.

Commissaire Macchabée : Oui, mais autant que vous le sachiez, à mes yeux, vous êtes tous des suspects potentiels. Vous, là, le nouvel arrivant : nom, prénom, statut social et profession.

Stanislas : Je suis Messire Stanislas, fantôme et archiviste. Honorablement connu dans la région !

Commissaire Macchabée : On vérifiera ! Quel était votre emploi du temps d’hier ?

Stanislas : J’étais à un séminaire sur le thème « Qui craint le grand méchant moine ? », avec travaux pratiques, au couvent maudit.

Commissaire Macchabée : J’en prends bonne note… Et vous avez des témoins ?

Stanislas : Des témoins ? Facile ! Donnez-moi juste le temps d’aller chercher ma pelle, et je vous en déterre une dizaine.

A ce moment, Quasimodo Manontroppo vient accrocher au mur un tableau représentant un paysage nocturne de forêt sinistre. Il plonge dans la toile, se promène un instant dans la forêt, puis il en sort, tout souriant.

Comte Dracu : A quoi joues-tu avec cette peinture bizarre, Quasimodo ?

Quasimodo Manontroppo : Je viens de peindre ce tableau, Monsieur le Comte, et je vérifiais si la peinture était bien sèche.

Commissaire Macchabée : Ce monsieur… Enfin… Ce je-ne-sais-quoi est votre cousin, comte Dracu ? Vous avez comme un vague air de famille.

Comte Dracu : Non, c’est mon domestique, mon valet, mon majordome.

Commissaire Macchabée : Parfait, parfait… Les domestiques font toujours de très bons coupables, ou tout au moins de très bons suspects… Veuillez décliner vos nom et prénoms, suspect !

Quasimodo Manontroppo : Nom : Manontroppo. Prénom : Quasimodo. Euh… A moins que ce ne soit l’inverse…

Commissaire Macchabée : Et votre classe zoologique ?

Quasimodo Manontroppo : Euh… Alors, là… Est-ce que Monsieur m’autorise à répondre au hasard ?

Ganaëlle : Sois coopératif avec le monsieur, Quasimodo. C’est le commissaire de police.

Quasimodo Manontroppo : Ah bon ? L’a-t-on au moins prévenu que j’étais lâche, velléitaire, et prêt à avouer n’importe quoi si on me le demande poliment ?

Commissaire Macchabée : Je suis chargé de retrouver le diadème de la duchesse Lémura, disparu mystérieusement…

Quasimodo Manontroppo : Oh, que ne le disiez-vous ! J’ai la solution, je sais qui peut vous aider.

Quasimodo file vers l’antichambre.

Comte Dracu : Qu’est-ce qu’il a comme idée derrière la tête, cet animal-là ?

Commissaire Macchabée : Vous êtes sûr que c’est un animal ? C’est important pour la déposition.

Quasimodo Manontroppo revient bientôt, amenant avec lui le chouchou du Manoir : Calorifère, le bébé dragon.

Quasimodo Manontroppo : Et voici notre fin limier !

Comte Dracu : Par tous les tyrans de Transylvanie ! Quasimodo, c’est Calorifère que tu appelles un fin limier ?!

Quasimodo Manontroppo : Mais bien entendu, Monsieur le Comte ! Il a un flair étonnant.

Ganaëlle : Mon pauvre Quasimodo, un dragon n’est pas un chien policier, fût-il aussi doué et aussi précoce que Calorifère.

Quasimodo Manontroppo : Je l’ai bien dressé, regardez ! Cherche, Calorifère, cherche le diadème !

Calorifère regarde autour de lui, renifle de droite et de gauche, s’élance, s’arrête, hésite un moment, puis, rapide comme une balle, monte une volée d’escaliers, et s’arrête devant une porte, la langue pendante, avec un sourire béat.

Comte Dracu : Compliments ! Il s’est arrêté devant la chambre de Baphomette. Et il a son sourire de gourmandise.

Ganaëlle : Oui, ça n’a rien d’étonnant ! Quand elle est là, Baphomette lui donne des dizaines de morceaux de charbon… Et ça décuple ses flammes. La dernière fois, il a bien failli mettre le feu au suaire de Stanislas.

Stanislas : J’ai dit mille fois à Baphomette de ne pas gaver Calorifère de charbon. C’est mauvais pour MA santé.

Quasimodo Manontroppo : C’est ennuyeux, je ne pense pas que Calorifère soit sur la bonne piste, il ne semble pas très en forme aujourd’hui. Pourtant, si je peux me permettre, je soutiens que ce dragon s’adapte et apprend à une vitesse surprenante. Je lui ai enseigné de nombreux tours. Il sait même ouvrir les tiroirs.

Comte Dracu : Sans doute, mais ce n’est pas pour ça que… Hein ? Quasimodo, qu’est-ce que tu viens de dire ? Calorifère ouvre les tiroirs ?!

Quasimodo Manontroppo : Très facilement ! Monsieur le Comte veut-il que je lui montre ?

Comte Dracu : Lémura, dis-moi, ton diadème… Il était bien… noir ?

Lémura : Oui, Dracu, très noir. Noir comme… du charbon.

Stanislas : Attends, Dracu… Tu voudrais dire que…

Comte Dracu : Pensez-vous à ce que je pense ?

Ganaëlle : Je pense qu’on y pense.

Comte Dracu : Stanislas, voudrais-tu emmener Calorifère faire un petit tour dans ton appareil à rayons X ?

Et Stanislas, au pas de course fantomatique, emporte Calorifère sous le regard courroucé du commissaire Macchabée et de ses zombies. Ces braves fonctionnaires finissent par se demander si on a besoin d’eux, dans cette baraque.

De fait, les rayons X révèlent que le bébé dragon a bien avalé le diadème, qui encombre tout son petit estomac.


Comte Dracu : Par les crocs de Nosferatu ! Il l’a confondu avec un morceau de charbon. Pour l’histoire du flair, tu repasseras, Quasimodo.

Lémura se précipite alors sur Calorifère ; furieuse, elle le secoue frénétiquement.

Lémura : Maintenant, fini de rire, Calorifère ! Je veux mon diadème !

Ganaëlle : Ne le brutalise pas, Lémura ! Je vais lui préparer un émétique à base d’amanites folâtres…

Lémura va retrouver sa couronne, c’est bien. Mais pour le coup, le commissaire Macchabée est mécontent.

Commissaire Macchabée : Alors, comme ça, je me suis dérangé pour une histoire de petit dragon qui avale sans mastiquer ?

Comte Dracu : Que voulez-vous, commissaire, ce sont des choses qui arrivent.

Commissaire Macchabée : Bien… Je ne serai cependant pas venu pour rien. Comte Dracu, la plaque minéralogique de votre corbillard est illisible !

Comte Dracu : Ah bon ? Vous croyez ? Il me semblait pourtant…

Commissaire Macchabée : Et ça nous fait une mignonne petite amende ! Pendant que j’y suis, vous avez un permis d’inhumer, pour vos amis que vous hébergez dans le cimetière ?

Comte Dracu : Oh, vous savez, Monsieur le commissaire, ils n’y passent le plus souvent qu’une nuit ou deux…

Commissaire Macchabée : Veux pas l’ savoir ! Et vous, Ganaëlle ! Ce sont des bolets Satan que je vois dans votre panier… Quelle jolie surprise ! Savez-vous que leur cueillette est sévèrement réglementée ?

Ganaëlle : Oui, bien sûr, je le sais, mais je… Enfin…

Commissaire Macchabée : Avez-vous une autorisation de jeter des sorts dans un large périmètre ? Lémura, vos serpents et scorpions ont-ils eu leurs vaccins ?

Et voilà, l’affaire du diadème disparu est bel et bien réglée. Mais les Z’horrifiques se heurtent maintenant à un nouveau fléau : un policier qui fait du zèle.

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F-verseau

avatar

Nombre de messages : 2804
Localisation : sur mon nuage
Date d'inscription : 03/03/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mar 28 Avr - 5:10

Finalement il ne sera pas déplacé inutilement le Commissaire Macchabée, il a de quoi faire avec ce p'tit monde ! Smile
Merci pour cet agréable moment de lecture Colegram, j'aime beaucoup l'humour de tes z'horrifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mer 29 Avr - 0:08

Merci à toi, fidèle F-Verseau.

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ladysabel

avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 56
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mer 29 Avr - 5:07

Colegram, tu sais quoi ? Heureusement que Juan a son casque sur les oreilles parce qu'il pourrait se demander si je ne suis pas aussi fêlée que tes Z'horrifiques... Je viens de rire toute seule en te lisant et j'avoue que cela m'a fait un bien immense !

Merci, p'tit frère, pour cet épisode si riche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krizalyd'



Nombre de messages : 3458
Age : 37
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mer 29 Avr - 16:07

Un bonne po(r)tion de Z'horrifiques le matin, est c'est parti pour une journée de bonne(s) humeur(s)... Wink Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mer 29 Avr - 23:37

Merci, Lady et Kriz'. Very Happy

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micro

avatar

Nombre de messages : 5041
Age : 42
Localisation : le grand nord
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Jeu 30 Avr - 21:58

Ses agents zombies l’accompagnent ; ils ne disent rien, mais on sent bien qu’ils ne pensent rien non plus.

j'en connais plein des comme ca !!!

j'vais offrir un expirateur à ma mère ca lui f'ra les pieds na !

j'adooooreuh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Jeu 30 Avr - 22:37

Merci, chère Micro ! lol!

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micro

avatar

Nombre de messages : 5041
Age : 42
Localisation : le grand nord
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Ven 1 Mai - 2:29

faut te faire éditer !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francine
Admin
avatar

Nombre de messages : 12274
Age : 35
Date d'inscription : 05/12/2005

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Sam 2 Mai - 3:17

C'est pas faute de lui avoir proposé Very Happy

_________________
J'ai prêté ma plume au vent... il me l'a rendue avec des ailes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.virguleetcompagnie.com
Ladysabel

avatar

Nombre de messages : 4019
Age : 56
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Sam 2 Mai - 5:46

Je suis d'accord !!!!

Alléééééé, Colegram, fais-nous un recueil des Z'Horrifiques et un d'Anne-Tarzane. S'ilteplé... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Sam 2 Mai - 17:27

Vi, faudra qu'on en recause ! Very Happy

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micro

avatar

Nombre de messages : 5041
Age : 42
Localisation : le grand nord
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Lun 4 Mai - 15:15

il se fait prier ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colegram

avatar

Nombre de messages : 6899
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   Mar 5 Mai - 5:28

Non. Very Happy

_________________
Des mots, des pages, et des scoubidoubidous... Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Z'Horrifiques : Allô, Police !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Z'Horrifiques : Allô, Police !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vinaigrette allégée au yaourt
» [ROM WM6.5] [FR] BILOU69 V2 - BASE 1.66.406.1 officielle allégée sans sense [01.05.2010]
» [Tuto] Changer la police du Nokia 5800 XM
» Pâte brisée allégée
» Citroën et la Police

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
des mots, des pages :: Entrée libre-
Sauter vers: